Comment bien choisir sa crème solaire ?

L’été approche à grands pas : À nous les journées de plage, le soleil et les palmiers ! Mais attention, on ne bulle pas au soleil sans une bonne protection solaire – à moins de vouloir finir grillée comme une saucisse au barbecue du dimanche.

Cependant, il y a tellement de choix sur le marché qu’on a du mal à savoir ce qui est bon pour nous, mais aussi pour l’environnement.

Alors, comment bien choisir sa crème solaire ? Découvrez mes conseils !

·

Privilégier les produits bio

Pour minimiser l’impact environnemental

“Chaque année, 25 tonnes de produits solaires se répandent dans les océans”.

En trente ans, 30% des récifs coraliens ont été perdus et de nombreuses espèces marines en dépendent, il est donc impératif de réagir – Et quand je vois l’état de la plage de Barcelone avant l’été et pendant, je vous assure que la différence fait peur. Ainsi, les filtres solaires hydrosolubles et les silicones non-biodégradables auraient un impact majeur puisque 25% de la crème solaire de disperse dans l’eau ! Ainsi, les filtres solaires des produits bio sont minéraux et donc, 100% naturels. Ils réduisent alors de façon significative l’impact environnemental.

Pour notre santé

Les crèmes solaires “classiques” – J’entends par là, chimiques – sont souvent composées de conservateurs comme le paraben – responsable de perturber le système hormonal, de silicones, ou encore de parfums – Souvent allergènes.

Ceci n’est absolument pas le cas des crèmes solaires bio. En effet, celles-ci sont uniquement d’origine naturelle et auront donc l’avantage de contenir un tas d’actifs hydratants, nourrissants et antioxydants comme les huiles végétales ou l’aloe vera.

Et, l’efficacité dans tout ça ?

Ces dernières années, les recherches dans le domaine ont énormément évolué. Ainsi, il a été prouvé que les filtres minéraux étaient désormais aussi efficaces que les filtres chimiques ! Elles ont même un effet immédiatCar elles reflètent les rayons du soleil, contrairement aux crèmes solaires chimiques qui demandent un temps d’adaptation à l’épiderme.

Les nanoparticules, c’est quoi ?

Les pigments contenus dans les filtres minéraux restent à la surface de la peau et laissent des traces blanches. Ainsi, pour éviter cet effet, certaines marques – bio ou non – ont réduit les filtres en nanoparticules. Or, ces particules passent la barrière cutanée et s’accumulent dans l’organisme sans que l’on soit capable de déterminer les effets à long terme. De nombreuses marques ont donc décidé de bannir leur présence dans leurs produits.

Bien sûr, la chimie progresse tellement vite qu’il est désormais possible de trouver des crèmes solaires bio sans nanoparticules et qui ne blanchissent pas la peau !


Instagram @pearl_naomi
Zoom sur la marque

SEVENTY-ONE PERCENT

Ces produits cosmétiques – en majorité des produits solaires – sont fabriqués en France. La marque conçoit, développe et fabrique ses produits dans le respect de la nature, et de l’océan tout partucilièrement. En effet, Seventy-one percent est basée entre Biarritz et Hossegor et dirigée par des passionnés de surf français. Ainsi, ils créent de la crème solaire minérale au baume multi usage bio. Par ailleurs, les produits sont adaptés à toute la famille, toutes les saisons et toutes les conditions, même les plus extrêmes. 


Attention au greenwashing

De nombreuses marques se servent du marketing et plus particulièrement de leurs packagings pour laisser penser au consommateur que leurs produits sont bio ou naturels. C’est notamment le cas de la marque MIMITIKA. En effet, les produits solaires de la marque sont fabriqués en France. Par ailleurs, le packaging fun et les propos de la créatrice – “notre formule est clean” dit-elle sur son site – laissent penser que les produits sont developpés dans le respect de l’environnement et de la santé – Lisez ici les Propos rapportés par l’OBS : Les journalistes feraient bien de vérifier leurs sources au passage. Or, ce n’est absolument pas le cas. En effet, parmi les ingrédients, on trouve des silicones volatiles, un filtre UVB, ou encore du parfum. Je vous laisse constater l’analyse de la composition par vous-même.

·

Quel SPF choisir ?

Connaitre son phototype

Il y a 7 phototypes différents allant des peaux les plus claires aux peaux les plus foncées – Plus d’infos ICI. Ainsi, si vous avez la peau claire comme moi, il faudra opter pour des indices 50 – mon surnom, c’est Casper. Si vous avez la peau mate, un indice 20 ou 30 suffit.

Intensité d’ensoleillement

Bien sûr, en fonction de l’intensité du soleil, il faut également adapter votre protection. Ainsi, si vous vous exposer entre 12h et 14h, et que vous avez la peau mate, il faudra choisir une protection plus forte – Pour les peaux claires, je vous conseille de choisir l’option parasol. J’ai essayé sans. J’ai eu des problèmes.

Mer VS. Montagne

Si vous êtes à la mer ou à la montagne, l’exposition au rayons UV n’est pas la même. En effet, en altitude, ces derniers sont moins filtrés – Ils augmentent de 10% tous les 1000 mètres. Par ailleurs, la réverbération du soleil sur la neige est bien plus importante que la mer ou le sable – 85% VS. 20%. Du coup, à la montagne, on opte pour des indices supérieurs !

·

Quelle protection choisir selon votre type de peau ?

Peaux mixtes à grasses VS. peaux sèches

L’indice de protection recommandée n’est pas le seul facteur déterminant le type de crèmes solaires. On peut en effet choisir le produit solaire en fonction de son épiderme.

Peaux mixtes à grasses

Il faudra privilégier les textures fluides ayant un fini mat. L’idéal pour ce type de peau – Et je vous comprends, je me transforme régulièrement en boule à facettes en été, sont les protections solaires sous forme de poudre comme

À shopper : Les poudres de finition ILIA ou Jane Iredale – Les deux sont des marques naturelles.

Peaux acnéiques

Le challenge : Trouver une crème solaire qui ne bouche pas les pores. Il faudra donc opter pour une formule non comédogène, et de préférence une texture spray, car plus fluide.

À shopper : Crème solaire bio ACORELLE

Peaux sèches

Si vous avez la peau sèche, l’idéal est de choisir une crème légère et hydratante. Vous pourrez également privilégier les textures huileuses.

À shopper : Dry sun oil SEVENTY-ONE PERCENT, ou l’huile solaire sublimatrice CAUDALIE.

·

Quelle texture choisir ?

Le choix de la texture d’une protection solaire dépend en grande partie de la zone d’application – et bien sûr, des goûts de chacun. Voici donc quelques exemples :

Les sprays et brumes : Faciles à appliquer

Les sprays sont particulièrement bien adaptés pour le corps car il permettent de protéger facilement des zones vastes et parfois peu accessibles.

Les huiles pour sublimer

Les huiles sont idéales pour sublimer les jambes par exemple, elles donnent ce “glow” qu’on recherche toutes ! Petit plus : On peu également les appliquer sur les cheveux.

Les sticks : Pratiques et résistants à l’eau

Les sticks sont recommandés pour les zones fragiles comme le nez ou les lèvres. Et bien sûr, si vous êtes adeptes de sports nautiques, ils protégeront bien votre peau sur la durée car ils résistent en général très bien à l’eau. Enfin, leur format nomade est hyper pratique – Qui a déjà retrouvé son tube de crème solaire ouvert dans son sac ?

Les protections teintées pour unifier le teint

Les crèmes sont en général plus épaisses donc protègent bien le visage. Vous pouvez aussi opter pour des crème solaires teintées afin d’unifier votre teint !

·

Shop the post

·

Retrouvez d’autres articles dans la catégorie BEAUTÉ

À très vite,

Sur le même thème

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.