Pourquoi j’ai adopté une protection solaire toute l’année ?

L’exposition solaire a ses bons et ses mauvais côtés. En effet, les UV stimulent la production de vitamine D, nécessaire à la calcification des os. Cependant, ces derniers sont également responsables de cancers cutanées ainsi que du vieillissement prématuré de la peau. Alors pour profiter du soleil en toute sécurité, j’ai choisi d’adopter une protection solaire toute l’année.

Découvrez les raisons de ce choix !

Pourquoi ?

Il y a trois types d’UV : Les UVC, les plus dangereux mais ils sont stoppés par la couche d’ozone. Les UVB, qui brûlent, ils sont responsables des coups de soleil. Et les UVA, qu’on ne sent pas, et qui traversent fenêtres et nuages. Ces derniers sont par conséquent, responsables aux deux tiers du vieillissement prématuré de la peau.

En effet, si vous vivez en Picardie – Ma terre natale, vous pensez probablement qu’une protection solaire est inutile au quotidien. Mais détrompez-vous : 80% des rayons UV traversent les nuages mes amis. Aussi, si vous travaillez dans un bureau ou êtes en voiture, ne négligez pas la lumière qui traverse les fenêtres. Et en effet, les rayons UVA ne sont pas arrêtés par ces dernières – Je vous laisse constater par vous-même.

Prévenir les cancers cutanés

Lorsque l’on marche quelques minutes dans la rue, on imagine que la peau est faite pour gérer cela. En effet, c’est le cas mais à petites doses. Car, selon la l’institut de recherche sur le cancer au UK, les expositions courtes et intenses au soleil sont les plus dangereuses, et les plus risquées pour le mélanome, le plus redoutable des cancers cutanés. Le risque est bien entendu plus élevé si on a le teint clair – Casper n’a qu’à bien se tenir ! et/ou des antécédents familiaux. Ainsi, la protection solaire quotidienne est indispensable voire vitale. Alors bien sûr, pas besoin d’investir dans un SPF 50+ en plein hiver, un indice 30 ou 15 selon votre exposition à la lumière et votre type de peau est amplement suffisant.

Lutter contre le vieillissement cutané

Comme je vous le disais, les rayons UVA sont aussi responsables du photovieillissement. Ainsi, une étude Australienne prouve que l’utilisation de crème solaire au quotidien évite une progression inévitable du photovieillissement. Par ailleurs, lorsque soleil et pollution vont de pair, le vieillissement de la peau s’intensifie car les antioxydants naturels sont détruits beaucoup plus rapidement –  la production de radicaux libres par l’organisme étant plus importante que notre apport en antioxydants. Du coup, en ville, utilisez un sérum anti-oxydant – Je vous conseille un sérum à base de vitamine C, et une protection UV.

Se protéger de la lumière bleue

Même si vous n’êtes pas exposés au rayons du soleil, votre peau peut quand même avoir besoin d’une protection solaire. Et oui, comme les UV, la lumière bleue de nos écrans – téléphones, ordinateurs, tablettes, etc – est responsable d’un stress oxydatif. En effet, l’énergie de la lumière bleue est moins importante que celle des UV pourtant ses rayons pénètrent plus profondément dans la peau. Ainsi, il a été prouvé que la lumière bleue diminuait la production de collagène et d’élastine – des éléments qui contribuent à la fermeté et à l’élasticité de la peau. Pour s’en protéger, il est donc fortement recommandé d’utiliser une protection solaire minérale qui va agir comme un réflecteur et ainsi bloquer les rayons UV mais aussi la lumière bleue.

protection solaire toute l'année
Crème de jour avec SPF

Utiliser une crème de jour avec une protection solaire, c’est un bon début. Mais le seul but des soins hydratants est de pénétrer la peau pour la nourrir. Or, l’écran solaire est censé servir de défense entre votre visage et le soleil : Il ne pénètre normalement pas la peau, car il est censé bloquer tous les rayons UV nocifs. La méthode d’action est donc apriori incompatible.

Par ailleurs, mélanger la protection UV avec d’autres ingrédients dilue la formule. Ainsi, une protection SPF 15 ou 30, ne sera en réalité efficace qu’à hauteur d’un SPF 10. Du coup, même si cette option est idéale pour gagner du temps, je vous conseille tout de même d’utiliser une protection solaire quotidienne à appliquer au dessus de votre crème hydratante habituelle.

Crème ou sérum SPF

Puisque la crème hydratante avec SPF n’est pas idéale, comment choisir une protection solaire quotidienne adaptée ? D’abord, je vous conseille d’opter pour une formule non grasse et très légère. Pour ma part, j’ai commencé à utiliser l’écran solaire Clean Screen de REN sous mon maquillage, juste après avoir appliqué ma crème hydratante – Il est super léger, pénètre rapidement et ne laisse pas de résidus gras. Par ailleurs, j’ai eu un gros coup de coeur pour le sérum Sun drops Barbara Sturm. En effet, je trouve que c’est le compromis parfait : On peut le porter seul ou ajouter une goutte à votre crème hydratante pour y ajouter une protection solaire – Comme expliqué auparavant, le mélange des gouttes diluera l’indice de protection mais cela reste un excellent moyen d’intégrer la protection solaire à une routine.

protection solaire toute l'année
Poudre avec SPF ou spray protecteur

Les poudres avec protection solaire et les sprays sont parfaits en retouches. Comme ils sont compactes et facile à transporter, il suffit de les glisser dans notre sac pour une protection tout au long de la journée ! Le spray est idéal en touche final pour fixer le maquillage – ou pour les jours où c’est la course. Ces deux formats peuvent également être utilisés pour une application ponctuelle, le temps d’un déjeuner en terrasse par exemple. Mes favoris du moment : le spray fixateur de maquillage de COOLA, Il est formulé à 70% d’ingrédients bio, et résistant à l’eau ! Et la poudre moondance ILIA BEAUTY, elle est super légère et matifie la peau sans l’assécher.

Shop the post


Retrouvez d’autres conseils dans la catégorie BEAUTÉ

À très vite,

Sur le même thème

4 comments

  1. Whaaaat? La lumière bleue contribue au vieillissement de la peau? J’en tombe de ma chaise…je passe 8h devant un écran…au moins à différence de la camionneuse je serai ridée de partout…

    Sinon au sujet des filtres mineraux je me tournais toujours vers ces derniers…puis j’ai lu une interview d’un gars de Bioderma sur le blog de Deedee qui m’a fait remettre tout en question; j’ai commencé à lire l’article en me disant « je vais bien rigoler car leur compos sont médiocres (paroles de Yuka) »…et puis en fait j’ai pas rigolé du tout car j’ai eu l’impression de devoir choisir entre la peste et le choléra.

    Je te laisse me dire ce que tu en penses!
    Sinon l’article dont je parce est celui-ci: https://www.deedeeparis.com/blog/la-verite-sur-les-cremes-solaires-entretien-avec-un-expert-bioderma

    1. Eh oui la lumière bleue, il n’y a rien de pire pour le vieillissement de la peau ! Je prépare prochainement un article plus approfondi sur le sujet 😉
      En ce qui concerne les filtres minéraux, il faut absolument acheter des protections avec filtres mineraux SANS NANOPARTICULES. Pourquoi ? Car le nanoparticules sont toutes petites comme leur nom l’indique et traverse donc la barrière cutané. Du coup oui dans ce cas, c’est vraiment choisir entre la peste et le choléra hahaha ! Après, souvent les applis style yuka ne prennent pas en compte la quantité de certains ingrédients, ce qui est dommage je trouve, mais ça oblige aussi les marques à formuler leurs produits avec des ingrédients clean. Et bizarrement, tous ont sorti des protections respectueuses de l’environnement et plus clean de manière globale. Je me penche beaucoup sur tout ça en ce moment et c’est un vrai casse-tête 😀 Merci pour le partage en tous cas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.